ACADEMIE REPAIR CAFE PARIS

Ateliers de réparations collaboratifs 

 

 

 

 flashspecial 600x300

Des équipes de Repair Cafe Paris organisent le week-end du 27 novembre 2021 un événement original et inédit, un marathon de la réparation!

24 heures durant, des réparateurs vous aideront à remettre votre objet en état.

Inscrivez vous vite en cliquant ici.

Repairement vôtre.

RCB 26 : Le triac

rcb 26 ld2rcf 26 ld1

  • Le triac est un composant électronique composé de deux thyristors montés tête bêche, les deux thyristors partagent une borne commune appelée gâchette G. Le triac permet de laisser passer le courant dans les deux sens (chaque thyristor laisse passer le courant dans un seul sens) lorsqu'un courant de commande prédéterminée est appliquée au niveau de sa gâchette.
  • Le triac est identifié par la référence inscrite sur son corps, qui permet également de trouver parmi ses trois bornes la gâchette G (à relier au circuit de commande) et ses deux anodes A1 et A2 (chacune à relier à l'alimentation ou à la charge à alimenter).
  • Pour le tester précisément, on le dessoude du circuit électrique, on recherche sa fiche technique sur internet à partir des inscriptions sur son corps puis en branchant ses bornes A1, A2 et G respectivement sur les ports 1, 2 et 3 on vérifie avec un LCR-mètre d'une part, avoir une architecture de triac avec deux thyristors montés tête bêche et d'autre part, que les caractéristiques affichées par le LCR-mètre sont conformes à la fiche technique.
    Sans LCR-mètre, on peut tester le triac en circuit électrique.
  • Pour cela dans le circuit électrique on relie par un fil électrique les deux anodes A1 et A2 du triac (voir ci-contre). Si ce shunt lève la panne du circuit électrique, soit le triac est défaillant, soit il existe une panne dans le circuit de commande relié à la gâchette G du triac.
  • Pour le tester rapidement en circuit, on vérifie au multimètre hors tension qu’il n’est pas passant avec une résistance nulle dans les deux sens entre A2, G, entre G, A1 et entre A1, A2.
  • Pour permettre au courant de passer dans les deux sens le triac présente une structure tridimensionnelle équivalente à deux thyristors montés tête bèche, les deux thyristors partagent une même gâchette G.
  • Comme nous on avons pu le voir avec RCB 25, lorsque la gâchette G est alimentée par un courant de commande prédéterminé, un thyristor permet de faire passer le courant dans un premier sens. Par conséquent, un thyristor ayant un agencement de couches inverse permettra le passage du courant dans un sens inverse. Le triac étant la combinaison de deux thyristors agencés en tête bêche, il permet le passage d’un courant dans un sens ou en sens inverse lorsque sa gâchette G est alimentée par un courant de commande prédéterminé, dans un circuit alimenté en alternatif.

  • Polarisation
    Le Triac comprend trois bornes (deux anodes et une gâchette). Attention donc au sens de montage. 

 

triacs