ACADEMIE REPAIR CAFE PARIS

Ateliers de réparations collaboratifs 

 

 

 

 flashspecial 600x300

Des équipes de Repair Cafe Paris organisent le week-end du 27 novembre 2021 un événement original et inédit, un marathon de la réparation!

24 heures durant, des réparateurs vous aideront à remettre votre objet en état.

Inscrivez vous vite en cliquant ici.

Repairement vôtre.

Electrotechnique

rcb 14 ld1rcf 14 ld

  • Un relais est un composant électromécanique qui permet d'ouvrir ou fermer un ou plusieurs contacts électriques lorsque sa bobine L est alimentée par une tension prédéterminée continue ou alternative
  • Le relais comprend un corps Cr dans lequel est disposée une bobine L qui permet de déplacer une partie mobile Pa pour fermer ou ouvrir un ou plusieurs contacts (ici un contact se ferme au niveau du contact Ct1 entre les bornes B3 et B4 et au niveau du contact Ct2 entre les bornes B5 et B6 lorsque l’élément Pa se déplace).
  •  Pour le tester précisément on le retire du circuit électrique, on alimente sous tension la bobine L entre ses bornes B1 et B2 à la tension prédéterminée et on vérifie au multimètre par un test de continuité que les contacts se réalisent bien comme prévu entre les bornes B3 et B4 ou B5 et B6. Il faut également vérifier par un test de continuité hors alimentation qu’il y a bien une continuité entre les bornes B2 et B3 de la bobine.
  • Pour le tester rapidement en circuit, on vérifie au multimètre hors tension avoir une valeur de résistance entre les bornes B1 et B2 et sous tension, lorsque la bobine est alimentée à la tension prédéterminée avoir une tension nulle entre les bornes B3 et B4 ou B5 et B6
  • Pour ouvrir ou fermer le contact Ct1 le relai comprend une bobine L qui lorsqu’alimentée sous une tension déterminée (par exemple de l’ordre de 10V) entre les bornes B1 et B2 déclenche le contact entre les bornes B3 et B4.
  • La batterie Bat1 alimente la bobine L à la tension prédéterminée, ce qui génère un champ magnétique qui attire une partie mobile Pa, cette partie mobile Pa attirée entraine un contact Ct1 qui met en contact les bornes B3 et B4. Une fois les bornes B3 et B4 en contact, le courant de la batterie Bat2 est alimentée à la lampe Lp qui s’allume.

  • Polarisation
    Le relais comprend deux bornes pour une bobine et au moins deux bornes formant un contact qui sert d'interrupteur. Attention donc au sens de montage

 

relais 

rcb 10 ld1rcf 10 ld

  • La batterie est un réservoir d'énergie chimique qui se décharge sous forme d’énergie électrique pour appliquer une tension continue et polarisée entre ses deux bornes B+ et B- (si l’on inverse les bornes B+ et B- reliées à un composant électrique on change le signe de la tension délivrée par la batterie de positif à négatif ou inversement). La batterie, peut être rechargée.
  • La batterie présente un corps servant de réservoir d'énergie.
  • Pour la tester précisément, on la retire du circuit électrique et on place un multimètre en mode mesure de tension continue et on vérifie que la tension délivrée par la batterie est proche de sa valeur de fonctionnement (dit tension nominale). Si la valeur indiquée par le multimètre s'écarte de plus de 20% de sa tension nominale, il faut la recharger avec son chargeur. Si après la recharge, la tension reste inférieure à la tension nominale, la batterie est considérée comme défectueuse.
  • Pour la tester rapidement en circuit, on vérifie sous tension avoir une tension continue non nulle entre les bornes B- et B+.
  • Pour accumuler de l’énergie, la batterie comprend une cathode Cat, une anode An et une électrolyte séparant l’anode de la cathode.
  • L’anode présente une composition chimique en excès d’électron vis-à-vis de la cathode Cat. Ainsi, lorsque l’anode An de la batterie est reliée à sa cathode Cat via des fils électriques par exemples reliés à un moteur M, les électrons partent de l’anode An pour rejoindre la cathode Cat en traversant le moteur M, ce qui induit la mise en fonctionnement du moteur M et le déchargement de l’anode An de la batterie. Une fois l’excès d’électron de l’anode An parvenu à la cathode Cat la pile est complètement déchargée et ne fournit plus d’énergie par absence de déplacement d’électrons de l’Anode An vers la cathode Cat.

  • Polarisation
    La batterie est polarisée dans la mesure où l'inversion de sens de montage engendre la délivrance d'une tension positive ou négative. Attention donc au sens de montage.

 

batteries 

rcb 9 ld1rcf 9 ld

  • La pile est un réservoir d'énergie chimique qui se décharge sous forme d’énergie électrique pour appliquer une tension continue et polarisée entre ses deux bornes B+ et B- (si l’on inverse les bornes B+ et B- reliées à un composant électrique on change le signe de la tension délivrée par la pile de positif à négatif ou inversement). Contrairement à une batterie, la pile ne peut pas être rechargée.
  • La pile présente généralement un corps Cr cylindrique élancé ou plat et deux bornes B+ et B- (une positive et l’autre négative) à travers lesquelles elle délivre la tension continue.
  • Pour la tester précisément, on la dessoude du circuit électrique et on place un multimètre en mode mesure de tension continue et on vérifie que la tension qu’elle délivrée correspond à sa valeur de fonctionnement (dite tension nominale, généralement indiquée sur son corps Cr). Si la valeur indiquée par le multimètre s'écarte de plus de 20% de la tension nominale, la pile est considérée comme défectueuse.
  • Pour la tester rapidement en circuit, on vérifie sous tension avoir une tension continue non nulle entre les bornes B- et B+.
  • Pour accumuler de l’énergie, la pile comprend une cathode Cat, une anode An et une électrolyte El séparant l’anode de la cathode.
  • L’anode An présente une composition chimique en excès d’électron vis-à-vis de la cathode Cat. Ainsi, lorsque l’anode An de la pile est reliée à sa cathode Cat via des fils électriques par exemples reliés à un moteur M, les électrons partent de l’anode pour rejoindre la cathode en traversant le moteur M, ce qui induit la mise en fonctionnement du moteur et le déchargement de l’anode An de la pile. Une fois l’excès d’électron de l’anode An parvenu à la cathode Cat la pile est complètement déchargée et ne fournit plus d’énergie par absence de déplacement d’électrons de l’Anode An vers la cathode Cat.

  • Polarisation

    La pile est polarisée dans la mesure où l'inversion de son sens de montage engendre la délivrance d'une tension positive ou négative. Attention donc au  sens de montage.  

 

piles 

rcb 8 ld1rcf 8 ld

  • Un transformateur transforme une première tension alternative prise entre les bornes B1 et B2 d’une première bobine L1 (par exemple 230V alternatif) en une deuxième tension alternative prise entre les bornes B3 et B4 d’une deuxième bobine L2 (par exemple12V alternatif). Le rapport entre le nombre d’enroulements de la première bobine L1 et le nombre d’enroulements de la deuxième bobine L2 définit le rapport de transformation entre la première et la deuxième tension.
  • Un transformateur comprend des bobines ici L1 et L2 enroulées dans un corps Cr.
  • Pour le tester précisément, on le dessoude du circuit électrique et hors alimentation on mesure la résistance entre ses bornes B1 et B2 et entre ses bornes B3 et B4 . Si on obtient une valeur de résistance et pas l’infini, cela signifie que les bobines L1 et L2 ne sont pas coupées. On vérifie également qu’en alimentant le transformateur en 230V alternatif entre B1 et B2 on obtient 12V alternatif entre B3 et B4
  • Pour le tester rapidement en circuit, on vérifie au multimètre hors tension avoir une résistance non infinie entre les bornes B1 et B2 et entre les bornes B3 et B4 et sous tension avoir une première tension alternative entre B1 et B2 et une deuxième tension alternative entre les bornes B3 et B4
  • Pour permettre une transformation entre la première et la deuxième tension, le transformateur comprend un corps Cr en un matériau ferromagnétique de sorte que le champ magnétique généré au niveau de la deuxième bobine L2 soit égal au champ magnétique généré au niveau de la première bobine L1. Le nombre d’enroulement étant différents, il en résulte une tension différente.
  • Une première tension est alimentée entre les bornes B1 et B2, cette tension est transformée en une deuxième tension entre les bornes B3 et B4

  • Polarisation
    Le transformateur comprend un enroulement primaire et un enroulement secondaire (parfois plusieurs). Attention au sens de montage.

 

tranformateurs